5 écogestes à adopter en télétravail

5 écogestes à adopter en télétravail

12 janvier 2021 Non Par farouk

5 écogestes à adopter en télétravail

D’après l’INSEE, les déplacements liés aux activités de bureau rejettent chaque année en France 12 Mt de CO2. Le Covid-19 induit une massification du télétravail, ce qui limite nos trajets et réduit d’autant nos émissions de gaz à effet de serre. En adoptant quelques gestes simples, le home office offre bien d’autres bénéfices environnementaux. Voici 5 écogestes pour travailler à la maison tout en limitant votre impact sur l’environnement.

1. Privilégiez des appareils numériques peu énergivores

Saviez-vous qu’un ordinateur fixe consomme jusqu’à 250 kWh d’électricité par an ? L’ordinateur portable est plus économe, puisqu’il consomme entre 30 et 100 kWh par an.

Si vous devez vous équiper pour télétravailler, sélectionnez des appareils peu énergivores. Choisissez par exemple un ordinateur portable plutôt qu’un ordinateur de bureau. Au moment d’acheter une imprimante, privilégiez un modèle disposant du label Energy Star, qui garantit que l’appareil remplit divers critères de performance et d’écoresponsabilité. D’autres labels signalent les appareils peu gourmands en électricité et écoperformants : Ecolabel européen, EPEAT ou encore TCO.

2. Optimisez vos envois d’e-mails

25 % des émissions de CO2 du secteur numérique émanent des data centers. Ces derniers stockent notamment nos e-mails et les éventuelles pièces jointes qui y sont attachées. Si les courriels limitent l’utilisation du papier, leur impact environnemental n’est donc pas neutre. Appliquez ces écogestes pour réduire les effets de vos emails sur l’environnement :

  • Limitez les destinataires de vos messages ;
  • Créez une signature électronique dépourvue d’image ou de logo ;
  • Supprimez régulièrement les messages devenus obsolètes ;
  • Protégez-vous contre les messages indésirables et les spams ;
  • Compressez vos pièces jointes ;
  • Mieux : remplacez vos pièces jointes par un lien hypertexte.

3. Allongez la durée de vie de vos équipements de bureau

La fabrication d’un ordinateur de 2 kg, c’est :

  • 800 kg de matières premières,
  • 124 kg de rejets de CO2 sur les 169 kg nécessaires à son cycle de vie.

En cas de panne d’ordinateur ou de tout autre terminal numérique, essayez de le faire réparer plutôt que d’en racheter un neuf. En prolongeant sa durée de vie de 2 à 4 ans, vous améliorez de 50 % son bilan environnemental. 

4. Recyclez vos cartouches d’encre et appareils usagés

Lorsqu’un ordinateur défectueux est irréparable, sa mise au rebut devient hélas inévitable. Le cas échéant, ne les jetez pas à la poubelle.

Comment recycler des déchets informatiques ?

Si vous achetez un nouvel équipement informatique, sachez que la loi oblige les vendeurs en ligne ou physiques à reprendre les anciens appareils. Si vous êtes dans l’impossibilité de confier votre appareil usagé à un revendeur, vous pouvez :

  • le confier à une déchetterie,
  • le déposer dans un espace de collecte mis à votre disposition par votre mairie,
  • le donner à une association, qui le remettra en état et le recyclera.

Que faire de vos cartouches usagées ?

Les cartouches d’encre vides ne doivent pas être jetées à la poubelle. Ces consommables usagés doivent être déposés dans des points de collecte dédiés ou confiés à des services de reprise de cartouches d’impression.

A savoir

Certaines cartouches d’encre et certains toner vides peuvent être de nouveau remplis, ce qui évite de les jeter. Des sociétés spécialisées peuvent par ailleurs racheter vos cartouches usagées pour leur offrir une seconde vie.

5. Eteignez votre ordinateur au lieu de le laisser en veille

Les appareils en veille pèsent pour environ 11 % dans la facture d’électricité des ménages, ce qui représente 2 milliards d’euros par an. Autant de kWh produits et consommés inutilement. Lorsque vous quittez votre poste de travail, éteignez votre ordinateur plutôt que de le laisser en veille. Vous ferez un geste pour l’environnement… et pour votre porte-monnaie.

Ces 5 éco-gestes simples vont permettre de limiter votre impact sur l’environnement. Si vous souhaitez limiter vos dépenses énergétiques, vous pouvez également changer de fournisseur d’électricité en passant chez un fournisseur alternatif proposant des réductions sur le prix du kWh HT d’électricité par rapport au tarif fixé par l’État.